mercredi 25 janvier 2017

La Croix du Sud



A Sophie


La grande Croix du Sud se dresse dans l'espace
Et mon regard y vole ; et, depuis ce moment,
Planète et lune, au ciel tout gravite et tout passe,
Sans que mon œil fiévreux se détache et se lasse
De cette grande Croix qui roule au firmament.

Casimir Bouis. Poèmes de la Nouvelle

28 commentaires:

  1. Elle est magnifique cette composition toute en belles courbes violine et orangees, en ombres légères à porter, peut-être grâce à ce vent qu'on imagine du Sud que Dieu a créé pour ça comme à dû le dire Desproges.
    J'adore ce tableau comme toute la série des funambulles d'ailleurs tellement je sais tout ce qu'ils représentent de paysages intérieurs et tellement ils sont inspirants.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patrick. Peindre le vent chaud des alizés...impossible et pourtant, je le sentais sur ma peau quand je dessinais mon tableau.
      Avec bonheur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Elle est belle celle qui rêve de bateaux et qui a piqué des étoiles dans le ciel pour les mettre dans ses cheveux. Jolie pose pour un nu aussi. J'y penserai la prochaine fois. :)
    Si tu as un pic de pages vues aujourd'hui, c'est parce que je viens de parcourir toutes les pages.
    J'étais déjà venue pourtant. Des petites merveilles de poésie dans tous ces dessins.
    Je n'oublierai pas de revenir cette fois.
    Et merci pour la dédicace. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton enthousiasme Sophie.
      Je n'ai plus beaucoup de commentaires sur mes dessins, mais ceux qui passent toujours me laisser un mot sont fidèles et sincères...
      Gros bisous étoilés !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Franchement je pense que c'est simplement parce que ta communication est mal faite. J'ai essayé de revenir ici depuis Célestine et je n'ai pas trouvé comment y arriver ! Il faudrait trouver un système plus évident. Ou un petit rappel de temps en temps...

      Supprimer
    3. Je suis nulle en com, ma chérie chérie ! ;-)
      Je vais remettre un petit rappel sur mon blog.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Voilà, j'ai rajouté un onglet FUNAMBULLES écrit en majuscules...sous la bannière.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. C'est moi qui voulais dire sûr, segur...

      Supprimer
    7. Je t'avais reconnu, mon Bof. J'ai cru que ta chère et tendre venait me mettre un commentaire... hi hi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Superbe de douceur et de sérénité cosmique que cette belle rencontre picturalo-poétique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots très gentils et élogieux, Mokhtar.
      Sois le bienvenu dans mes humbles pages ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Je n'avais pas aimé le dessin précédent "en équilibre", mais je mettais bien gardé de vous le dire. J'aime pas faire de la peine. Lune mollassonne, étoile faite à la craie (défaut que vous aviez corrigé) et surtout cette lourde branche qui (à chaque fois) ne correspond pas à votre univers poétique, si léger... Je me disais, elle peut pas rester sur ce dessin médiocre, elle va en sortir un autre rapidement. Ben je me suis pas trompé. Le résultat est merveilleux. Le nu, au trait (très) fin, est sublime. les couleurs à la disney féerique sans parler de cette jolie branche qui caresse la lune. Le cadrage est parfait aussi. Vos dessins ont une couleur sensuelle nouvelle. C'est très très chouette. Faudra bien qu'elle e jette à l'eau un jour cette petite muse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lourde branche est peut-être le symbole de tout ce que j'endure en ce moment, et qui n'est pas forcément léger...Rester en équilibre est alors une question de survie pour moi...
      Cela dit merci pour vos compliments sur ma croix du sud.
      Mais pourquoi diantre voulez-vous que je me jette à l'eau ? ;-)

      Supprimer
    2. Ben c'est pas bien compliqué ;) avant elle était habillée au bord de l'eau. Maintenant elle est nue au bord de l'eau, donc ou elle se fait bronzer (mais je vois pas beaucoup de soleil) ou elle s’apprête à prendre un bain de minuit. C'est logique et je serais curieux de voir graphiquement ce passage. Y'a une sorte de suspens à voir à chaque fois un nouveau dessin alors que cette petite princesse est toujours au même endroit, plus ou moins immobile. La scénette change pas et pourtant vous vous renouveler à chaque fois et vous progressez souvent !

      Supprimer
    3. Merci cher professeur de mes funambulles, vos appréciations me touchent ...
      Allez la prochaine fois, elle se jette à l'eau...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. J'espère assister à son baptême du feu ! hi!hi!

      Supprimer
    5. Bien sûr cher Bizak, que tu y assisteras ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Un délice que ce paysage flamboyant de tant de beauté réunies, la lune lumineuse et langoureuse prêtant son flanc à la feuille du palmier, la fée dans sa tenue d’Ève, rêvant pour des voyages inconnus, la brise qui soulève sa chevelure. Comme le dit Alain manuel, il faut bien q'un jour elle se jette à l'eau, cette vénusté. Bises émerveillées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bizak, pour cette description onirique et merveilleuse de mon petit croquis...
      Elle est dans un pays chaud, rien de tel pour laisser l'hiver de côté...
      Bises rêveuses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. La Croix du Sud pour moi, ce n'est plus le ciel de La Réunion mais c'est toujours une chanson de Julien Clerc écrite par Etienne Roda-Gil (j'adore):

    Dans un ciel de réglisse, j'ai jeté mes dragées
    C'est ta croix du sud que je viens de semer
    Et qui du fond du ciel étoile ton sommeil

    Que de beauté on peut créer avec des mots ou des couleurs.

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton passage ici, Françoise.
      Le poème de RodaGill est très beau.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. La grande Croix du Sud
    Belle composition, dessin sobre et pur, couleurs féeriques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ta visite, Binh An !
      Ton avis d'artiste me touche.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Je suis repassé voir la sublime fée pleine de grâce dans sa somptueuse nudité et qui ruisselle de perles de rosées d'un soir humide, que tout le reste me paraît loin. Même la lune se camoufle derrière la feuille de palmier, n'osant se risquer à se dévoiler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ça, mon Bizak.
      Eh non, elle n'a toujours pas franchi le pas de mettre un pied dans l'eau...
      Mais il est vrai qu'elle a eu quelque souci ces derniers temps...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer