dimanche 19 mars 2017

En pente douce


La jetée descendait en pente douce vers le phare
dont la lueur jetait sur la mer des éclats de feu salé.

8 commentaires:

  1. J'adore. Encore une fois j'adore. Chaque ligne, chaque trait est parfait, parfaitement à sa place dans cette composition pour faire espérer le spectateur qu'il peut aller à la rencontre de ta funambulle. Et ce "tapis jaune" de star m'a fait tout de suite penser à une comédie musicale. Je crois en entendre sa musique d'ailleurs.
    Bravo Celestine. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Patrick. J'ai vraiment une tendresse pour la fille aux mouettes, sans doute parce que j'y ai mis de moi encore plus que d'habitude.
      Bisous célestement heureux

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Heureuse découverte de ta sirène toute en légéreté, en pente douce vers un coin de bonheur.
    Tout à l'air si paisible, même la mer si plane et le soir tout câlin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Balaline
      Tu es ici chez toi, dans ce monde idéal et aérien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. J'ai l'impression qu'elle a les chevilles attachées. Je n'y vois pas un défaut technique mais une parole dissimulée dans le dessin pour nous perdre un peu plus dans ce mystérieux labyrinthe dont il est difficile de ne pas sortir à chaque fois émerveillé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes elle n'a pas les chevilles attachées parce que ce serait contraire à sa liberté, mais peut-être que les brides de ses chaussures sont déjà un frein ?
      Merci en tous cas pour votre émerveillement qui me fait du bien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer