samedi 22 avril 2017

La dune


11 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cette composition très zen. Par ce qu'il n'y a pas, par ce qu'il n'y a plus. Le phare, le bateau, voire les animaux se sont éclipsés pour laisser la funambulle seule. Avec le vide. Dans sa méditation.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, le minimalisme zen, la simplification absolue, pour ne laisser place qu'à l'essentiel.
      Tu as bien compris le sens de mon dessin.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Soleil au zénith,funambulle en pleine zénitude!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu cher Xoulec ! Joli jeu de mots.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Si je ne connaissais pas la chevelure fauve de la fée céleste, j'aurais parié qu'elle s'était emmitouflée sous une dune représentée par cette même chevelure qui couvre tout le corps de la céleste. Une chose est certaine, le premier qui la verrait de dos, n'en penserait pas moins. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fille aux cheveux de sable et de flamme...
      Merci Bizak pour ton passage ♥︎

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Elle médite...
      ....chutttt.... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. JOIE

    J'y attendais la lune
    J'ai goûté au festin
    de la bonne fortune
    d'être encor en chemin

    Où que logent mes brumes
    il me reste ce brin
    de chevelure brune
    dans ma douche, au matin

    Il revient au rivage
    où tu as disparu
    une pensée plus sage
    au sentiment ténu

    Et, pour tourner la page
    affranchie de berlue
    j'invoque d'anciens mages
    sur mon pli blanc et cru


    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    (acrostiche à la lettrine de chaque strophe)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli coup monsieur !
      Bel acrostiche et rimes magnifiques
      J'aime
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer