dimanche 11 mai 2014

La parenthèse



.
[...]Et si, vous accoudant sur la rampe de marbre
Qui palpite au grand vent comme une branche d’arbre
Vous dirigez en bas un œil moins effrayé
Vous verrez la campagne à plus de trente lieues
Un immense horizon bordé de franges bleues
Se déroulant sous vous comme un tapis rayé[...]
Théophile Gautier

19 commentaires:

  1. Un bel endroit . La route qui serpente semble appeler le passant à marcher et à marcher encore. Qui sait ce que sera demain ? Ce qui est sûr aujourd'hui c'est le besoin de cette pause, au bord du chemin, l'envie de la rencontre.
    L'attente de la parenthèse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La belle parenthèse des vacances s'achève. Il va me falloir puiser dans mes réserves pour affronter les semaines de folie professionnelle qui s'ouvrent devant moi...
      Heureusement le souvenir ou la perspective de parenthèses agréables m'aideront à tenir le coup...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ce que j'aime avec toi, petit singe vert, c'est ton romantisme exacerbé...

      Supprimer
    2. oui mais c'est important de prendre soin de son cor , euh de son corps !

      Supprimer
    3. Adorable PSV : comme Célestine, je suis en admiration devant ta perception géniale du monde. Comme tu as toujours les pieds sur terre, il est normal que tu penses aux cors... Mens sana sans cor aux pieds!

      Qu'est-ce que je ris...

      Supprimer
  3. Les parenthèses ne valent que si elles sont étoilées..
    Trouveras-tu celui qui sait accrocher des étoiles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui ou celle...ne soyons pas sectaires!
      En tous cas tu as raison...quelqu'un qui fera battre mon cœur un peu plus vite l'espace d'un instant, en y accrochant de belles étoiles...

      Supprimer
    2. attention pas trop vite sinon c'est l'infarctus , bon je sors !!!!

      Supprimer
  4. Contemplant de loin ce qui, de près, fait si peur :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose te fait peur dans mon dessin, belle étoile?

      Supprimer
    2. cette bâtisse au loin m'impose un désir de fuite ;-)

      (je suis hospitalisée aujourd'hui et me fais opérer demain, je passais te faire un petit bisous avant. A bientôt, douce fée).

      Supprimer
    3. @ Stella No: Bien heureuse d'avoir lu ton texte hier même avec des larmes dans les yeux...
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  5. on ne peut pas ne pas écouter ça

    https://www.youtube.com/watch?v=CN96ATxu-KM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très beau...
      Il a un nom de yaourt mais il ne chante pas de la soupe!

      Supprimer
  6. Quelle magnifique dessin reposant accompagné de ces mots langoureux et pleins de rêve pour toutes ces choses qui nous entourent et qui souvent on ne voit pas de près.
    Je commence ma chère Céleste,à travers tes mots pleins de parfums et de senteurs mnémoniques , à surprendre des souvenirs du passé fleuri qui ne s'oublient pas.
    Je suis envoûté par tant de tendresse et de poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots sont de Théophile Gauthier...
      Mais je revendique le dessin et l'ambiance de rêve qui s'en dégage.
      Faire rêver mes lecteurs, voilà un travail a plein temps qui me plait bien...

      Supprimer
  7. Un jour, je te dirai combien ton dessin est émouvant pour moi... Plus que tu ne peux l'imaginer...
    Et en plus tu y as mis ta poésie et ton talent... Allez hop! dans ma boîte Célest'in...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, j'espère bien que tu me diras!

      Supprimer