lundi 4 mai 2015

La même lune

A Bof, qui m'a sorti de ma torpeur artistique
A Pierre, que j'espère bien voir sortir de la sienne....




Quand je pense que c'est la même lune
Qui brille pour toi, qui brille pour moi, 
Moi je me dis que c'est la même fortune
Qui rit pour toi, qui rit pour moi.
T'es loin mais y a un p'tit point qui scintille
Autour de toi, qui vient de moi
Et je jongle avec les étincelles
Qui sont cachées au fond du ciel.
Véronique Sanson

18 commentaires:

  1. Je me dis qu'un petit fil relie les gens qui s'aiment, et ce... quoiqu'il arrive ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben ça c'est vrai alors...et heureusement qu'il y a un petit fil, sinon ma funambulle allait s'envoler...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Oh, merci pour la dédicace Célestine ! Elle me va droit au coeur. Rien de mieux pour me sortir de ma torpeur…

    Mais dis-moi, il me semble que c'est la première fois que la lune est a demi-cachée sur un de tes dessins. Il est vrai qu'il n'y a pas que ça qui est à demi-montré, ici…

    P'tit point de bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lune à demi cachée... Tu as le sens de la litote, Pierre !
      Merci d'avoir risqué un pied chez moi...
      Bises contentes.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Mais ça va pas, Celle, de me traiter comme ça? C'est pas souvent que les mots me manquent, même s'ils ne sont pas nombreux, mes mots. Alors, pas de mots : la bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bise ou le vent d'autan ?
      Mais ça me fait plaisir de te mettre dans un de ces états, Bof...
      Hi Hi ! heureuse que tu aies aimé.
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Lune rousse, lune gibbeuse, pleine lune responsable d'insomnie, lune cachée derrière la montagne, ......ton dessin ne va pas laisser ces messieurs indifférents car ils ne vont retenir que ton évocation de lune sous la légèreté de l'organza. Bravo pour la transparence si difficile à réaliser. Bises pour toi l'artiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé, ça me fait doublement plaisir que tu sois venue : d'abord, parce que ton oeil d'artiste m'impressionne, et puis aussi pour prouver qu'il n'est pas besoin d'être un monsieur pour apprécier la transparence de l'organza...
      Bises ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Je connaissais l'organdi mais pas l'organza. Les cheveux de Funambulle, la lune mi "muchée", tout cela a un charme fou. Bravo. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'organdi et l'organza sont deux étoffes similaires, diaphanes et qui font un léger bruit quand on les froisse, contrairement à la mousseline qui est plus souple. C'est le tissu des petites aumônières dans lesquelles on glisse parfois les bijoux fantaisie.
      Merci de m'avoir appris le mot mucher que je ne connaissais pas.
      Kisses et ATtb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Surement pudique, la lune se cache à regret derrière un nuage pour ne pas jalouser la fée à demi nue et sublime dans son étoffe d'organza!, certains esprits dégingandés diront peut être pour ne pas lui faire ombrage!
    Même sous un fatras de paperasse, je ne peux pas ne pas admirer ce dessin de fée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon cher Bizak...Tu es encore enseveli sous une tonne de paperasses...je compatis, vraiment.
      merci alors, d'avoir fait un détour par mon petit croquis du jour...
      je t'embrasse sincèrement
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Laconique, Alain...
      Sans voix ?

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. La chevelure est particulièrement réussie, presque irréelle. Elle semble sortir de l'eau pour rejoindre le ciel. Vous m'avez épaté sur ce coup. En fait c vos arbres que je n'aime pas. Je les trouve lourds, restez aérienne ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes arbres, cher Alain, représentent la force tellurique de mon père. Celui qui me garde les pieds sur terre. Sinon, je m'envolerais tellement haut que je me brûlerais au soleil...

      Sourire céleste
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Qu'importe l'opacité du voile lorsque l'imagination est là ;-)
    Et lorsque parmi les étincelles cachées au fond du ciel, il y a Vénus, c'est encore plus fort...
    Ti bacio Ragazza

    RépondreSupprimer